Hommage à la lenteur

Pour ce mois de janvier et pour commencer l’année sur des bases saines, je vais non pas rendre hommage à une personne. Non, je rends hommage à la lenteur !

Pourquoi ce sujet ? Comment cette idée m’est venue ?

Vendredi passé, je cherchais une batterie de secours pour mon smartphone. C’est toujours utile quand on part toute la journée, et je fouillais partout car je n’arrête pas de perdre ce genre d’accessoires. En ouvrant un tiroir, j’ai retrouvé un de mes vieux ouvrages de broderie, du point de croix !

Je me suis immédiatement sentie envahie par une douce sensation, de la nostalgie. Je me suis dit : “range ça, tu n’as pas le temps !”. En effet, une nouvelle collection à encoder, un article de blog à écrire dont je n’ai pas encore le sujet, une newsletter également à rédiger en entier, sans oublier les multiples publications de mes réseaux sociaux. On peut dire que je n’avais pas le temps. Sans oublier qu’il faut penser à la future collection en faisant les essais couleurs …

Et bien, vous savez quoi ? J’ai pourtant pris le temps ! Et je l’ai pris tout le week-end ! Je me suis replongée avec un réel et profond bonheur dans ces minuscules petites croix faites de fils aux différentes couleurs et qui mises bout-à-bout forme une magnifique image.

L’ouvrage que j’ai repris représente une fée avec un superbe robe aux tons très doux. Il y a des fils d’or et des perles … bref, tout e que j’aime. je ne suis jamais sortie de l’amour pour les robes de princesses qu’éprouvent les petites filles. Sur ce point, je suis toujours une petite fille de 5 ans !

Et bon sang que cela fait du bien !

Quel bien fou j’ai ressenti de lâcher prise, de m’octroyer ce pure moment rien qu’à moi. Piquer et piquer encore avec mon aiguille dans une toile délicate en lin coloré à la main. Faire glisser doucement le fil pour ne pas l’abîmer et pour le positionner à la perfection … Quelle joie, quel bien-être !

Je sais à présent pourquoi j’aime les travaux d’aiguille : parce que c’est silencieux et lent ! Si vous voulez un beau travail au fini soigné, vous n’aurez pas le choix que d’avancer lentement, de prendre le temps nécessaire.

Prendre le temps ! être lent ! Un véritable besoin !

Je ne sais pas comment vous vivez l’époque actuelle mais pour ma part, elle me gonfle de plus en plus. Attention, je précise que je ne parle pas du tout du contexte particulier dû à notre très cher virus. Non, rien à voir ! Je parle de notre époque où tout va plus vite et où tout doit aller plus vite. Plus vite sur la route, plus vite pour répondre aux mails car tout est urgent, plus vite pour rentrer les dossiers car les délais sont de plus en plus courts, plus vite pour démarrer un nouveau projet sans même avoir pris le temps d’analyser le précédent … C’est une course effrénée et qui ne se termine jamais.

Je ne vous cache pas que je ressens de plus en plus un vide en moi, un épuisement face à ce mouvement stupidement incessant. Créer mes bijoux me permet de tenir le choc mais je me demande jusque quand ! Je regarde autour de moi, et je vois mes collègues de plus en plus épuisés, désabusés, sans parler de ceux qui ont craqué et sont en maladie. Je ne suis pas plus forte que les autres … à ce rythme, un jour ou l’autre … ne vais-je pas moi aussi succomber ?

C’est une question qui me taraude de plus en plus et j’espère que le fait d’être consciente du problème me permettra d’agir avant de me rendre malade.

Et vous mes Soleils ? Prenez-vous le temps ?

Je ne regrette pas du tout ce week-end. J’ai dû bien évidemment accélérer le rythme pendant la semaine et être sur mon ordinateur en soirée mais ce n’est pas grave ! Je vais à l’avenir me planifier ce genre de moment pour ne pas à avoir à courir par après.

Cette lenteur me permettra de préserver mon équilibre mental, et vraiment je n’exagère pas en l’écrivant. Je vais même essayer d’appliquer du mieux que je peux, et dans la mesure où on me le permette, dans mon travail. Après tout, une carrière, ce n’est pas un sprint mais bien une course de fond. Je veillerai donc à être plus tortue que lièvre, et comme la fable nous l’enseigne, c’est plutôt une bonne chose !

Mais vous mes Soleils ? Arrivez-vous à vous poser ? à ralentir pour vous épanouir ?

J’aimerais connaître votre façon de calmer le rythme. N’oubliez pas que vous pouvez commenter mes articles. Ce sera une occasion de plus d’échanger !

Je vous embrasse tout en lenteur !

Pour découvrir mes précédents articles, c’est par ici !

3 commentaires sur “Hommage à la lenteur

  1. Superbe plume 🙂 hésites pas à venir faire un tour sur mon site Intel-blog.fr et à t’abonner si ça te plaît 🙂

  2. Waouw superbe texte, personnellement j’avais 1000 choses à faire mardi, mais il y avait ce ☀️ soleil cette lumière et je suis dit vas y , va profiter prend un moment et rien que pour toi. Et quel bonheur ce cadeau m’a booster pour toute la semaine.
    Non weekend et à bientôt j’espère 🙂

    1. Mais oui c’est ça la clé ! Pouvoir stopper pour se recentrer, se ressourcer. Nous ne sommes pas des machines qui enchaînons sans fin les tâches.
      Nous avons besoin de ralentir. Nous avons besoin de périodes haletantes. Nous avons également besoin de nous ennuyer.
      Toutes ces alternances de rythmes, de motivation, de fatigue sont normales et salutaires. Même si on ne nous parle que de performances, de délais à tenir …

      Alors bravo Cathy pour cette belle pause ! Tu as eu mille fois raison.

      À très bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.