Une part de moi

Une part de moi ! C’est ambitieux car jusqu’à présent, je ne me suis que très peu livrée à vous. Une présentation factuelle sur un ton enjoué, des portraits de femmes que j’admire … et de façon très peu régulière. https://solalbijoux.com/blog/

Je n’ose pas me lancer à nouveau en vous promettant un article mensuel, et pourtant c’est ce que je devrais faire. Pas par obligation algorithmique pure et dure. Mais parce que les moments que j’ai pris pour vous écrire m’ont toujours faits du bien. Ce sont des temps de pause où je réfléchis sur mon inspiration, mon envie de créer. Ils sont précieux car ils m’ont permis de me recentrer, de me retrouver.

Car oui, il m’arrive de me perdre. Je ne suis pas à l’épreuve des balles. Les coups de mou, les doutes m’assaillent pas plus, ni moins qu’une autre. Et cette année fut une année bien difficile. Paradoxalement, C’est ma meilleure année en terme de résultat financier, mais ce fut une année de mutisme presque complet.

Pour celles qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous avez dû remarqué que j’avais totalement abandonné mon compte instagram https://www.instagram.com/solalbijoux/ , et que je publiais en dilettante sur ma page facebook. https://www.facebook.com/Solal-Bijoux-Haute-Fantaisie/

Une douleur

Le coeur n’y étais plus … et n’y est pas encore tout à fait. J’éprouve de réelles difficultés à parler de mes créations, de paraître pétillante et enjouée alors qu’au fond de moi je suis tout le contraire. Pour être totalement franche, je suis profondément triste et fatiguée.

le 19 août 2021, j’ai perdu ma maman. Morte d’une tumeur au cerveau. Cette maladie a commencé par un cancer du sein il y a 3 ans pour finir par cette tumeur cérébrale détectée il y a un an. Durant 10 mois, j’ai vu ma maman perdre son autonomie, sa présence d’esprit. J’ai assisté à sa souffrance morale et physique sans pouvoir faire quoique ce soit pour la soulager.

Comment aurais-je pu parler de la pluie et du beau temps dans mes publications ? Comment aurais-je pu vous vanter les mérites de mes bijoux ? J’aurais pu ! Rien n’est impossible. Il m’aurait suffit de mettre le masque de la bonne humeur et de l’insouciance pour continuer comme si de rien n’était. Mais je n’ai pas pu. Et je n’y arrive pas encore !

Cette profonde tristesse va devoir s’estomper avec le temps, et je vais devoir lui donner de bons coups de pieds aux fesses pour lui montrer la sortie. Cet article est le premier d’une longue série. Bien que je ne sois pas une littéraire, écrire va me faire du bien. Je sens que cela va exorciser ma douleur petit à petit. Le chemin sera long car cette période fut bien trop longue et bien trop lourde à supporter. Je vais devoir m’écouter tout en me bousculant. Trouver l’équilibre pour me retrouver.

Des doutes

Beaucoup de questions m’assaillent en ce moment. Et elles ne sont pas toutes agréables. Ai-je encore l’envie et la force de mener de front deux carrières ? Ai-je encore la patience de suivre les obligations liées au salariat ? Suis-je capable d’être indépendante à temps plein ? Suis-je vraiment une créatrice qui donne envie d’être suivie et qui peut dégager des tendances ?

Je ne parle que très rarement des difficultés, des peurs que je ressens depuis que j’ai lancé ma marque de bijoux. Et pourtant, j’en ai ! Elles évoluent avec le temps. Mes peurs d’aujourd’hui sont radicalement différentes de celles des premiers jours.

Heureusement, c’est la preuve que j’évolue ! Naïvement, je pensais que leur intensité allait diminuer. Mais c’est plutôt le contraire. Plus j’avance et plus je me perfectionne dans mes techniques, dans mes designs. Même dans ma gestion administrative et dans ma communication (si on met de côté cette année de vide intersidéral). Je me sens de plus en plus confiante, je me professionnalise dans chaque tâche. Malgré tout cela, la peur est là ! Et si mes créations ne plaisaient pas ??? Et si ma clientèle potentielle est trop limitée que pour pouvoir me développer ??? Si au final, mon travail ne plaisait qu’à moi seule ??? Cette pensée est terrifiante ! Car oui, j’ai envie que mes créations plaisent et parlent aux femmes !

Et pourtant

Paradoxalement, pendant cette période de mutisme et de doutes intenses, je n’ai pas arrêté de créer. Je pense n’avoir jamais eu une production aussi élevée. C’est presque une boulimie !

Pour tout vous dire, je suis doublement boulimique. Boulimique de nourriture, je me suis totalement et éperdument réfugiée dans la bouffe. Il va falloir que j’arrive à me canaliser sous peine d’exploser littéralement soit devant le frigo grand ouvert, soit affalée dans mon divan. Oui, je sais ! Ce portrait est totalement glamour !

Je suis également devenue boulimique de créations. La couleur m’a littéralement habitée. J’ai même lancé des nouveautés comme les bagues, les bijoux de tête et les sandales. Evidemment, je retrouve pas mal de temps vu que je joue au fantôme de l’opéra sur les réseaux sociaux. Mais malgré ce facteur objectif, il y autre chose. C’est réellement irrépressible !

C’est comme si ces deux boulimies se contrecarraient l’une l’autre. La boulimie alimentaire me conforte dans ma tristesse. La boulimie créativo-colorée me permet d’exprimer mon caractère foncièrement positif.

Solal est toujours là !

Je vous livre une part de moi très intime comme vous le constatez. Et si vous me connaissez, cela doit vous étonner car je ne me livre pas volontiers. Il est beaucoup plus facile pour moi d’afficher un grand sourire que de montrer la moindre faiblesse.

Avec cet article de blog, je frappe fort ! Je me bouscule comme jamais ! Admettre que je ne vais pas bien, vous dire mes peurs !!! Je crois qu’il y a une semaine seulement, je n’aurais pas été capable de le faire. Il faut croire de je grandis !

Je grandis et je vais continuer ma si belle aventure créative. Car malgré cette année, j’ai été soutenue comme jamais par mes très chères clientes, sans parler des gérants des boutiques physiques avec lesquels j’ai la grande chance de travailler. Cette année qui aurait dû être un désert financier, c’est révélée être ma meilleure année ! Et pour la première fois, j’ai dégagé un bénéfice !

Je vais continuer sur ma lancée en lançant des ateliers créatifs mensuels où je partagerai avec vous mes techniques. Je réfléchis même à les faire en ligne ! Les idées, les projets sont là ! Je vais revenir à la lumière ! Et si je profite encore un peu du confort de l’obscurité de ma grotte, ne m’en veuillez pas ! Je vous promets d’en sortir bientôt !

Je vous concocte d’ailleurs une newsletter (pas plus d’une fois par mois, c’est promis juré) à laquelle vous pouvez vous abonner. Pour vous remercier, je vous enverrai un e-book où je vous explique mes trucs et astuces pour rendre votre tenue percutante en toute circonstance grâce aux accessoires. Et en plus, je vous offre une réduction de 20% valable sur toute ma boutique sauf sur les articles en promotion (https://solalbijoux.com/categorie-produit/prix-fous/). Vous pouvez déjà vous abonner car si ma newsletter et mon e-book ne seront actifs qu’en janvier, vous pourrez déjà profiter de votre réduction !

Je vous quitte en vous embrassant bien fort mes Soleils.

NB : étant toujours dans le sombre enveloppant et confortable de ma grotte, je ne pouvais pas faire de selfie (oui oui c’est une excuse lamentable). Je vous ai donc en photo la lumière de ma vie ! Mon adorable Bambou ! Comme vous le voyez sur la photo, en plus d’être ma peluche d’amour, il est aussi un assistant très consciencieux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :