Annie Cordy : ambassadrice de la belgitude

Bonjour mes Soleils !

Tout d’abord, il faut que je vous dise que j’avais préparé un article de blog sur une autre femme, il était presque terminé. Malheureusement, Madame Annie Cordy : ambassadrice de la belgitude nous a fait ses adieux. Il m’est donc impossible de ne pas lui consacrer cet article en modeste hommage.

Annie Cordy : ambassadrice de la belgitude ! Définitivement oui ! Elle était notre plus belle représentante. Elle incarnait à elle seule la belgitude. Annie Cordy était une grande artiste : chanteuse, danseuse et comédienne ! Elle avait un franc-parler inimitable et cependant sans être blessante. Elle était professionnelle jusqu’au bout des ongles. Le travail la définissait. Pourtant, on ne ressentait que de la légèreté en la voyant. Son talent faisait oublier les heures passées à répéter.

Vous trouvez que j’exagère, qu’Annie était dépassée et que même à sa grande époque ce n’était pas du Mozart ?! Par exemple, « la bonne du curée » a vieilli et ce n’était pas de la grande musique. Mais vous savez quoi ? On s’en fiche ! Je m’en fiche !

Alors, ce qui faisait que j’aimais Annie Cordy, ce n’était pas la profondeur des textes de ses chansons, la rythmique de la musique. Non, c’était elle, sa personnalité ! Par exemple, c’était la seule artiste qui me faisait m’arrêter sur une émission de variété. Vive, drôle, fantaisiste, optimiste, indépendante, belle ! J’ai toujours trouvé que c’était une belle femme avec un vrai charme. En effet, elle n’a pas été meneuse de revue pour rien !

Et puis, cette dame, c’était toute mon enfance ! « Tata Yoyo » avec ses tenues si incroyables, surtout ce chapeau avec boa et couleurs à gogo

Il y a aussi « Chaud cacao », c’est la chanson qui m’a marqué le plus. Vous vous rappelez sa tenue de scène ? J’adorais ! Quand j’étais à l’école primaire, on a fait sa chanson pour le spectacle de la fête des mères. C’est Rosita, une copine de classe qui faisait Annie Cordy sur cette chanson. Comme je l’ai enviée ! Elle avait le plus beau costume !En particulier, j’adorais sa robe faite de volants multicouleurs. Elle était belle ! Et elle a tellement bien dansé ! Je m’en souviens encore presque 40 ans plus tard.

Annie Cordy – costumes

Il faut reconnaître que je manque un peu de mots pour vous parler de cette grande dame. En fait, je n’ai pas envie de vous faire un énoncé biographique. Vous trouverez en ligne plein d’articles, de reportages qui retraceront sa jeunesse, sa carrière … En fait, je veux juste partager avec vous aujourd’hui ma tristesse de voir une belle dame s’en aller.

En conclusion si un après la mort existe, nulle doute que vous allez faire pétiller l’au-delà Madame Annie Cordy !

Solal Bijoux Haute Fantaisie

crée des bijoux uniques pour faire rayonner les femmes solaires qui créent et affirment leur propre style !

Vous pouvez me contacter ici.

Vous pouvez me suivre sur Facebook et Instagram :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :